img_5195Aujourd’hui encore, de nombreux élèves m’ont demandé si je maintenais l’audition ( voir l’article sur ce sujet)

Voici un article fort intéressant sur le trac, qui est, me semble-t-il, un des éléments les plus perturbateurs dans la prestation musicale des collégiens. De quoi trouver quelques éclaircissements…

Un petit extrait pour vous mener à l’article en entier:

« Notre cerveau perçoit la présence d’un public comme une agression, et se met en mode défensif. Et c’est justement cette interprétation erronée de la situation qui déclenche le réflexe de survie. Nous avons alors deux possibilités : s’enfuir ou lutter. » S’enfuir ? Lutter ? A défaut de pouvoir prendre la poudre de l’escampette, vous luttez. Et c’est pire. « Il est inutile d’essayer de vaincre le trac, » explique Marie-Christine Mathieu. « La volonté n’y peut rien. Plus on essaye de contrôler les tremblements, par exemple, plus nos muscles se contractent et plus on accentue les tensions corporelles. D’ailleurs, ce sont elles qui sont souvent en partie responsables du trac chez les musiciens. Une mauvaise posture ou une gestuelle inadaptée provoquent des tensions musculaires. Le cerveau sait qu’il y a un problème, et l’interprète en conséquence. Donc une partie du travail sur le trac sera forcément un travail sur le corps. »

http://www.francemusique.fr/classique/trac-quand-tu-nous-tiens-143019

Passons maintenant aux moyens  d’y remédier:

Cet autre article  de l’université du succès, vous énonce 7 trucs pour le surmonter:

1 – Préparez-vous le plus parfaitement possible.

2 – Pensez positivement

3 – Répétez et entrainez-vous.

4 – Le calme ça fait du bien, privilégiez-le.

5 – Etablissez un rituel ou ayez un grigri.

6 – Maîtrisez votre respiration

7 – Voilà, c’est votre tour : foncez !!!

Toutes ces capacités/compétences sont le fondement du cours d’éducation musicale, et bien au- delà, servent à l’éducation, la réussite et la confiance en soi dans toutes les disciplines. Et savoir gérer ses émotions n’est pas une mince affaire, surtout à l’adolescence.

Alors, cette année, AUDITION OU PAS AUDITION???

Vous le saurez..bientôt !!

D’ici là, on respire, on se détent.

Publicités